Les apéros'Zik

Passez un moment convivial avec les Apéros’Zik, deux soirées concerts aux accents swing, jazz et rock’n’roll !

 

Sassy Swingers – Vendredi 14 septembre 18h30

Délibérément acoustique mais résolument « swing », « The Sassy Swingers » est fidèle aux origines du jazz de la Nouvelle-Orléans et remet au goût du jour la belle époque élégante, swing et « So positive » ! Voix, banjo, washboard, sousaphone, trombone et clarinette dépoussièrent le jazz enjoué et métissé de la Nouvelle Orléans des années 30 à nos jours.

 

 

 

Tarmac Rodéo – Vendredi 14 septembre 20h30

Tarmac Rodéo a le swing dans la peau et le rock'n roll dans les veines. Paré de belles tenues, de costards et queues de pie, ils vous proposent un live cuivré aux accents vintage et au look rétro qui a tout du cabaret d’antan, mais qui reste terriblement contemporain par le choix de quelques reprises réarrangées qui côtoient les compositions dans un subtile mélange de styles.

 

 

 

 

Nopento - Samedi 15 septembre 18h30

Avec leurs airs de dandys des temps modernes, les 6 musiciens de Nopento s'emploient avec brio à colorer la voix de leur chanteuse. Avec un répertoire métissé alliant Rock'n'Roll, jazz aux couleurs latines, comédie musicale de Broadway et la chanson. Avec Nopento, vous avez rendez-vous avec une bonne humeur permanente !

 

 

 

 

Les balochiens – Samedi 15 septembre 20h30

L'orchestre de Bal pop guinguette
Du rythme et du verbe. Ça danse sur la piste et dans les têtes ! Ça chante et ça reprend aux refrains pour vous balader de la valse à la java, de la rumba Orléanaise au swing de Pantin, des chants marins du bout du monde au tango du bout du bar. Un Bal populaire, Ça vous transporte du vieux Paris de la môme Piaf jusqu'au Bayou du Limousin, en passant par la Havane du Social Club et la Place Rouge aux 100 000 volts... Autant d'airs et et de rythmes d'hier et d'aujourd'hui pour une musique du monde d'ici et d'ailleurs. française, Nopento réveille vos sens. Sur une rythmique qui décoiffe, une corde qui frise, les cuivres tressent leurs mélodies …

 

 

 

 

Retour en haut